Tout savoir sur le champagne bio

Le champagne bio est devenu de plus en plus une tendance. Il est considéré comme une boisson de célébration, c’est pourquoi à chaque évènement il est toujours présent sur la table. Que ce soit un anniversaire, un mariage ou toute autre fête, beaucoup de gens choisissent de faire sauter du champagne. Il s’agit en quelque sorte d’une tradition. Mais peu de personnes connaissent vraiment le champagne bio, découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur cette célèbre boisson.

Les cépages d’un champagne 

Pour produire le champagne, il faut 7 cépages à savoir le pinot noir, le pinot meunier, le chardonnay, l’arbane, le pinot gris, le pinot blanc et le petit meslier. Ces trois premiers éléments sont les plus utilisés et les autres sont parfois mis de côté. En assemblant ces différents raisins, vous pouvez avoir une diversité de champagne.

Les différentes sortes de champagnes

Les champagnes sont catégorisés en fonction de plusieurs paramètres. Selon la quantité de sucre de la liqueur d’expédition, il est possible d’obtenir 6 types de champagne. Il y a le champagne doux avec une dose de sucre de plus de 50 g/l, un demi-sec avec une quantité entre 30 et 50 g/l, un sec de 17 à 32 g/l, un extrasec de 12 à 17 g/l, un brut moins de 12 g/l et un extrabrut allant de 0 à6 g/l.

Le classement se fait selon les cépages utilisés, pour cela il y a 3 catégories qui sont le blanc de blanc, le blanc de noir et le rosé. Le champagne est également classé en fonction de la dure de vieillissement. Vous pouvez ainsi avoir un champagne non-millésime, un millésime et une cuvée de prestige qui est conservée durant 5 ans.

La spécificité du champagne bio

Si vous souhaitez avoir un champagne bio, ce ne sera plus suffisant le fait que la vigne soit issue d’une agriculture biologique. La loi européenne de 2012 stipule que tous les éléments utilisés pour produire du vin effervescent doivent être certifiés bio. Vous ne pourrez utiliser que les additifs mentionnés dans l’annexe du règlement n ° 203/2012.

La quantité de soufre autorisée a aussi été réduite. Pour le champagne, il ne faut pas dépasser 150 mg/l. Notez que le champagne biodynamique comporte une faible quantité de soufre. La biodynamique est une pratique qui a pour but d’améliorer la vie du sol afin d’avoir un meilleur échange entre la plante et le sol. Dans cette pratique, les astres, les cycles lunaires entrent en jeux.

Le champagne bio le plus convoité

En ce qui concerne les champagnes bio, il peut y avoir une multitude sur internet. Mais, en matière de champagnes de qualité, voici une sélection intéressante : les champagnes de Sousa à Avize. La maison de Soussa fabrique depuis plusieurs années les meilleurs champagnes. Elle a reçu 3 certificats bio jusqu’en 2013. Les champagnes David Léclapart venant de la commune de Trépail produisent aussi de bons champagnes depuis quatre générations. Il y a également le champagne Blanc de blancs du domaine Robert Barbichon. Celui-ci est cultivé et vinifié en biodynamie en ne servant que des raisins blancs.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *