Sortir de l’interdit bancaire

L’interdit bancaire est une situation assez inconfortable sur plusieurs niveaux. Cela peut toucher n’importe qui, car il suffit d’avoir un compte bancaire pour présenter le risque de défaut de provision. Comment faire alors pour se sortir de cette situation ?

Qu’est-ce que l’interdit bancaire ?

chèque

L’interdit bancaire, c’est une situation dans laquelle vous ne pouvez pas émettre de chèques de banque pendant une durée de 5 ans. C’est la sanction infligée lorsque vous avez émis par le passé un chèque sans provision et que vous n’avez pas réagi malgré les mises en demeure de votre banque.

Être interdit bancaire, c’est être fiché au fichier central des chèques à la Banque de France : toutes les banques sauront alors que vous êtes interdit bancaire, et donc insolvable en quelque sorte. Si cela vous arrive, il est important de réagir le mieux possible afin de limiter les dégâts.

Faire attention aux dépenses

Il faut savoir que la première conséquence de l’interdit bancaire, c’est que tous vos moyens de retrait d’argent seront confisqués : carnet de chèques, cartes bancaires, etc. Le seul moyen qui vous sera mis à disposition sera alors une carte de retrait à vérification systématique. Dans ce contexte, votre argent disponible en liquide est donc limité, voire très limité. C’est la raison pour laquelle il ne faudra en aucun cas dépenser cet argent pour des futilités dans la mesure où les retraits sont compliqués. La nourriture, le loyer et les autres postes de dépense prioritaires devront alors être réglés avant de penser à autre chose.

Redevenir solvable

Il y a des solutions pour sortir du fichage FICP et ne plus être interdit bancaire. Cela consiste à régler le créancier et d’en informer la banque. Dans ce schéma, deux options se présentent alors à vous : soit vous remettez le montant dû en liquidités à la personne et vous reprenez le chèque sans provision pour le ramener à la banque afin de prouver votre solvabilité, soit vous vous dirigez directement vers votre banque, vous approvisionnez votre compte et vous demandez à ne plus être fiché.

Dans les deux cas, vous aurez toujours besoin d’argent. Si vous n’en avez pas de côté, pensez à vous tourner vers vos proches. Il faut savoir que même si cela peut être déshonorant, il en va de votre image et de votre qualité de vie. Il vaut donc mieux emprunter chez vos proches et faire face aux éventuels reproches que de vivre dans une situation d’interdit bancaire.

Le crédit, une bonne idée ?

crédit

Bon nombre de personnes pensent à recourir au crédit lors d’une situation d’interdit bancaire. En soi, ce n’est pas une mauvaise idée tant que le projet a fait l’objet d’une étude minutieuse. Le bémol, c’est que la situation d’interdit bancaire sous-entend une certaine insolvabilité et des dettes importantes.

Il n’est donc pas évident de trouver une banque qui voudra bien vous financer dans ces conditions, à moins de se rapprocher des sociétés spécialisées dans ce genre de solutions. Attention toutefois, les frais liés à ces services peuvent être très importants vu la complexité du dossier qu’est le vôtre.

Être patient

Vous devez savoir que même si vous n’êtes plus fiché au FICP, il est tout à fait possible que les banques gardent quelques doutes quant à votre solvabilité. En effet, les banques ont le droit de refuser temporairement de vous fournir des solutions de retrait, tant qu’elles ne sont pas sures que vous êtes à nouveau un client fiable. Il faudra donc faire preuve d’une grande patience et vivre en tenant compte des leçons tirées de l’expérience du fichage FICP. Une fois que les banques auront remarqué que vos mouvements bancaires sont sans danger, et que vous ne risquez pas de refaire les mêmes erreurs, elles vous restitueront tous vos moyens de retrait et de paiement.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *