Manger le Pitaya ou fruit du dragon

Fruit de couleur très attrayante et nutritive, le pitaya ou fruit de dragon est unique en son genre. C’est une plante qui peut survivre dans des conditions extrêmes de sécheresse, d’ailleurs, les principaux pays producteurs sont le Mexique et la Colombie. Issue d’une espèce de cactus, le fruit du dragon est tout à fait comestible et possède même des vertus laxatives grâce à ses petites graines noires.

Avant de voir comment manger un fruit du dragon, faisons déjà plus amples connaissances avec.
pitaya

Pitaya ou fruit de dragon

Il existe trois types de pitaya dont la principale distinction se trouve au niveau de la couleur. Les pitayas à peau rose possèdent une pulpe rouge ou blanche, quant aux pitayas à peau jaune, la pulpe est généralement blanche. Riche en vitamine, fibres et minéraux, ce fruit possède de nombreuses vertus médicinales comme la réduction du taux d’acide urique dans le sang par exemple. À l’intérieur de la pulpe, on y trouve des petits grains noirs qui sont eux aussi comestibles.

Fruit assez difficile à trouver

Le pitaya est un fruit qui est assez difficile à trouver en Europe. Quelques magasins en vendent, notamment les magasins asiatiques. En effet, les pays asiatiques comme le Viet Nam ou la Malaise en produisent en très grande quantité. Presque encore inconnu il y a vingt ans de cela, le pitaya s’est très bien adapté au marché européen bien que la production annuelle soit encore assez faible. On peut désormais en trouver dans les grandes surfaces.

Comment le manger ?

– Choisir le bon fruit

Ce n’est pas toujours facile de reconnaître les fruits bien murs, mais les bons fruits de dragon ne sont pas difficiles à différencier des mauvais. Peau rose ou jaune, veuillez à ce que vous choisissez une couleur bien vive pour garantir un bon niveau de maturité. Si à l’extérieur vous voyez des taches brunâtres ou noires, c’est que le fruit doit déjà commencer à pourrir. Bref, choisissez-en un qui ne soit ni trop mou ni trop ferme, mais qui présente une couleur bien vive.

– Préparation

Il n’est pas particulièrement nécessaire de le laver avant de le manger, car la peau protège bien la pulpe, mais si vous avez envie de le faire, ce n’est pas grave. Il vous suffira ensuite de couper le fruit en deux. La texture de la pulpe est semblable à celui du kiwi à la seule différence de la couleur. Les grains sont également plus volumineux par rapport à celui du kiwi.

– Séparer la peau et la pulpe

La pulpe peut facilement se détacher de la peau. Il vous suffit juste de prendre une cuillère et de la retirer progressivement. Déposez-la ensuite dans un plat et coupez-la en morceau. Vous pouvez également manger directement à l’intérieur de la peau.

Manger le pitaya autrement

Le jus de pitaya est très populaire dans les pays asiatiques comme l’Indonésie. Pour cela il vous suffit de mélanger la pulpe avec de l’eau et du sucre et de mixer le tout. Vous pouvez le mélanger avec plusuers variétés de fruit pour former une délicieuse salade de fruit avec une base crémeuse. Vous pouvez également faire un grillage de fruit avec.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *