Comment lire une carte grise ?

Tout comme les hommes, la voiture elle aussi dispose d’une carte qui lui est propre. Type, marque, puissance, nombre de places et même numéro d’immatriculation, elle mentionne toutes les informations permettant d’identifier et de différencier un véhicule d’un autre. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation, un conducteur se doit de connaître parfaitement son auto, voilà pourquoi il est important de savoir lire sa carte grise.

Par où commencer ?

La carte grise, désormais connue sous le nom de certificat d’immatriculation est composée de plusieurs lettres et de chiffres indiquant les différents caractéristiques technique d’un véhicule. Qu’il s’agisse de deux-roues, de quad, de camion, de tracteur ou autre, ces informations sont obligatoires sur la voie publique. Elle permet également d’identifier le propriétaire de l’auto puisque ses coordonnées y sont mentionnées. Par ailleurs lors d’un contrôle routier, celui-ci devra être en mesure de présenter cette carte aux forces de l’ordre.

En ce qui concerne sa forme, une carte grise se présente comme un simple document de papier. Grâce à sa couleur grise et ses dimensions de 125mm x 254mm, on peut bien lire distinctement toutes les informations d’identification de l’auto. Le tout est sécurisé par un hologramme et une zone de lecture optique. Elle est divisée en trois volets dont un coupon détachable sur la partie basse du papier. Celui-ci est utilisé dans le cas d’une vente ou d’une demande de duplicata.

La lecture du premier et du second volets

Sur le premier volet de la carte grise se trouve toutes les informations indispensables à l’identification du véhicule et de son propriétaire. Le chiffre A indique le numéro d’immatriculation et le chiffre B, la date de première mise en circulation. C.1 indique l’identité du propriétaire, C.3 donne le nom et l’adresse de la personne qui peut disposer de l’auto et la mention C.4.1 montre que le titulaire de la carte grise est le propriétaire même. La lettre D indique quelques informations sur le véhicule. Entre autre, on trouve D.1 pour la marque du véhicule, D.2 pour son modèle ou sa version spécifique et D.2.1 pour le code d’identification national.

Dans ce second volet, les informations commencent à être plus techniques. Déjà sur D.3, on peut lire la dénomination commerciale du véhicule. La lettre E mentionne le code VIN et la lettre F et G indique les différentes masses en charge maximale du véhicule. Le poids à vide national de l’appareil se trouve sur G.1. Pour continuer, avec la lettre J, il faut savoir qu’elle montre la catégorie du véhicule selon les normes européennes, son genre et bien sur le type de carrosserie selon la désignation nationale. La lettre est unique sur la carte grise et elle donne le numéro de réception par type de l’auto.

P.1, P.2 et P.3 met en avant la cylindrée en cm3, la puissance net maximale et le type de carburant ou d’énergie qui fait fonctionner la voiture. La puissance administrative nationale tenant en compte le cheval fiscal est mentionné sur P.6. La lettre Q sur la carte grise indique le rapport puissance/masse pour les deux roues et bien sûr S montre le nombre de places du véhicule. Les lettres U, V et X correspondent au niveau sonore à l’arrêt, à la vitesse de rotation du moteur, le taux de CO2 rejeté dans l’air et la date du prochain contrôle technique. Les champs Y.1, Y.2, Y.3, Y.4, Y.5 et Y.6 précisent les montants de la taxe auxquels la voiture est soumise et la lettre Z énonce des mentions particulières du véhicule en rapport à son usage avec certains paramètres techniques.

Le dernier volet, le coupon détachable

Comme mentionné précédemment, le troisième et dernier volet de la carte grise est utilisé en cas de vente ou de changement d’adresse. Cette partie reprend au recto quelques informations concernant le véhicule comme sa marque et son numéro d’immatriculation. Cela pour faciliter les démarches administratives.

En effet, lorsque le propriétaire vend son auto, il lui suffira juste de remplir le verso du coupon et y indiquer les coordonnées de l’acheteur, sans oublier de mettre la mention « vendu le » plus sa signature. D’ailleurs c’est cette petite fiche qui permettra au nouveau propriétaire de circuler normalement en attendant de recevoir ses nouveaux papiers.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *