L’indice de référence des loyers

En tant que locataire ou propriétaire, vous devez toujours vous tenir informé des variations de l’indice de référence des loyers ou IRL. C’est la référence utilisée pour les logements qui sont mis sur le marché pour être loués. Cet indice est valable pour les logements vides ou déjà meublés. Cet indice détermine les plafonds que les propriétaires n’ont pas le droit de dépasser quand ils mettent l’immobilier en location.

IRL

Suivre l’indice de référence des loyers

Les propriétaires n’ont pas le droit d’augmenter le loyer sans prendre en compte l’IRL. Si vous êtes propriétaires d’un logement, vous devriez savoir que le loyer ne peut être augmenté qu’une seule fois par an. Toutefois, il faut préciser que ces éventuelles augmentations doivent avoir été mentionnées dans le contrat de location. Si par contre vous êtes locataire, il est important que vous soyez au courant de vos droits pour ne pas vous faire tromper facilement. Vous pouvez même essayer de calculer par vous-même ces augmentations à partir de l’IRL du trimestre correspondant.

Pourquoi les loyers augmentent ?

L’indice de référence des loyers a été mis en vigueur à partir de l’année 2008. Avant, l’augmentation du loyer se faisait en fonction des diverses réparations ou des améliorations effectuées sur le logement. De nos jours, elle est surtout fonction de l’inflation. En effet, la consommation du locataire est l’un des facteurs principaux de l’augmentation. Ensuite il y a l’évolution du prix de l’immobilier, qui est très significative pour les logements situés dans les quartiers en plein essor. Et en dernier lieu, il y a l’augmentation des prix de matériaux de construction.

Connaître l’IRL

Savoir calculer l’IRL n’exige pas une connaissance très approfondie en la matière, il suffit de connaître les points essentiels pour pouvoir calculer en bonne et due forme les éventuelles augmentations. Une fois par an, le propriétaire peut prendre l’initiative de changer le loyer avec seulement 1 an de rétroactivité au maximum.

calcul loyer
– Calculer l’augmentation

Si vous êtes un locataire, il est important que vous connaissiez la date exacte à laquelle le bail a été signé. Ceci devrait normalement être inscrit dans le contrat initial si vous ne vous en souvenez pas. Ensuite, déterminez la valeur de l’IRL inscrit dans le contrat le jour où vous avez signé le bail et enfin, déterminez la valeur de l’IRL le jour où votre bail fête son premier anniversaire.

– Exemple

Vous décidez de louer un appartement à 2 000 euros. Le bail a été signé le 2e trimestre de l’année 2014. À cette date, supposons que l’IRL était de 123,14. Supposons ensuite que l’IRL était de 125.22 au premier anniversaire du bail, c’est-à-dire le 2e trimestre de l’année 2015. Le calcul se fera donc comme suit :

2 000 * 125.22 / 123.14= 2 033.78

2 033.78 est donc l’éventuel nouveau loyer que le propriétaire pourrait réclamer pendant le trimestre correspondant.

Une évolution constante

Chaque année, une augmentation d’environ 1.4 % est constatée depuis la mise en vigueur en 2008. Pendant ces huit dernières années, l’IRL n’avait baissé que de deux fois, au 4e trimestre de l’année 2009 et au 4e trimestre de l’année 2015. C’est l’institut national de la statistique et des études économiques qui fixe le changement chaque trimestre. Sur le site officiel de l’Insee, une nouvelle valeur de l’IRL est publiée quatre fois par an, c’est-à-dire à chaque trimestre.

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *