Le principe de l’assurance vie

L’assurance vie est l’un des placements financiers préférés des français mais avant de souscrire un contrat mieux vaut savoir où l’on met les pieds.

Zoom sur le principe de l’assurance vie.

Le fonctionnement d’un assurance vie :

Une assurance vie est un placement financier qui permet d’épargner de l’argent afin de le transmettre à un bénéficiaire suite au décès ou survie de l’assuré.

Chaque année, des intérêts sont versés à l’assuré en fonction du capital investi.

Dans le cas où le souscripteur est en vie, il reste le bénéficiaire et titulaire des fonds et peut récupérer librement le capital et les intérêts

En cas de décès du souscripteur, le contrat sera dénoué et le capital et les intérêts seront versés à le ou les bénéficiaire(s) de son choix qui peuvent être les enfants, conjoints, concubin, frères et sœurs, etc…

 

À noter qu’une assurance vie est différente d’une assurance décès qui permet de verser une rente à un ou plusieurs bénéficiaires désignés préalablement.

Souscrire à un contrat d’assurance vie :

Pour ne pas avoir de surprise en ce qui concerne votre assurance vie, il est important de connaître les modalités de souscription d’un contrat d’assurance vie.

 

  • Durée du contrat : il n’existe pas de durée légale en ce qui concerne une assurance vie. C’est à vous de fixer la durée du contrat, le mieux étant de choisir une durée déterminée qui pourra ensuite être reconduite tacitement d’années en années.
  • L’investissement dans un contrat d’assurance vie : vous aurez le choix entre 3 modes d’investissement, le versement initial effectué au moment de la souscription du contrat (chèque, virement ou prélèvement), les versements complémentaires qui pourront être effectués quand vous le souhaitez et les versements programmés pour lesquels vous définissez un montant et une fréquence qui peut être mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle.

Il faut savoir que les versements complémentaires ne sont pas obligatoires, vous pouvez vous contenter d’effectuer seulement le versement initial.

  • Les frais : en ce qui concerne les frais on en distingue trois types : les frais d’entrée et à chaque versement (variable selon le contrat, de 0 à 5%), les frais de gestion qui correspondent à la rémunération de l’assureur et les frais d’arbitrage qui sont prélevés lors d’un transfert d’un fond à l’autre.
  • La gestion du contrat : gestion libre, pilotée ou sous mandat, vous aurez le choix. C’est à vous de voir si vous vous sentez capable de gérer tout ou une partie de votre contrat d’assurance vie.
  • Récupérer son argent : les sommes placées dans une assurance vie ne sont jamais bloquées et peuvent donc être récupérées à tous moments et sous trois formes : rachat partiel libre, rachat programmé et l’avance.
  • Clôturer son assurance vie : dans ce cas, vous devez demander le rachat total de votre contrat. L’intégralité des sommes vous sera alors reversée mais attention certaines compagnies d’assurance peuvent appliquer des pénalités de rachat.

 

Auteur de l’article : Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *