La Bouillie Bordelaise

La bouillie bordelaise par définition est un mélange à base de sulfate de cuivre et de chaux permettant aux agriculteurs de lutter, plus exactement de prévenir les dégâts causés par divers champignons ou bactéries sur les arbres fruitiers. Cette technique est souvent utilisée pour protéger les vignobles, les arbres fruitiers et certaines plantes au potager.

Peut-on en fabriquer ?

chaux

La fabrication maison de la bouillie bordelaise est faisable. Pour procéder, la première chose à faire est de se protéger. Ne pas oublier de mettre des gants de protections. Après cela, fabriquez un lait de chaux en faisant dissoudre près de 300g de chaux éteinte dans 10 litres d’eau en remuant bien le mélange.

Versez la mixtion dans un seau strictement en plastique, puis y ajouter une solution de mélange de 200g de sulfate de cuivre dissout dans 4 litres d’eau. Toujours remuer avec un bâton. Un repos du mélange sur 24 heures est conseillé avant la pulvérisation. Néanmoins, la bouillie bordelaise existe en sachet prêt à être diluée dans de l’eau.

Efficace contre diverses maladies

L’invention de la bouillie bordelaise à beaucoup facilité le travail des agriculteurs. La récolte est devenue de plus en plus abondante et de bonne qualité. Elle permet de lutter contre un grand nombre de maladie bactérienne, que ce soit pour protéger le verger, les fruitiers ou encore le potager (sur les tomates, les pommes de terres, les fraisiers…).

On l’utilise généralement pour la prévention des maladies comme la cloque du pêcher. Cette maladie se manifeste par des boursoufflements des feuilles ; les tiges sont tordues et les feuilles tombent. Les feuilles atteintes changent de couleur et deviennent généralement rouges ou vert pâle. Le chancre peut être aussi prévenu. Cette maladie quant à elle est provoquée par un champignon ou peut-être d’origine bactérienne.

Le mildiou également, une maladie qui s’attaque principalement aux pommiers, aux poiriers et aux vignes, et se manifeste par l’apparition de poudre blanche ou grise, les feuilles se dessèchent et finissent par tomber. La tavelure peut elle aussi être prévenue. Cette maladie s’attaque fréquemment aux pommiers et aux poiriers. Elle se manifeste par la chute des feuilles, le desséchement des rameaux, les fruits se déforment et sont couverts d’un feutrage brun olivâtre.

La moniliose, une maladie pouvant être rencontrée par des fruits à pépin et à noyau, peut aussi être prévenue par la pulvérisation de la bouillie bordelaise. Les fruits pourrissent et portent des taches noires avec des cercles concentriques ou des pustules blanches à la rencontre de cette maladie. Finalement, la gommose peut aussi être prévenue. Cette maladie se caractérise par l’écoulement d’une substance gommeuse à la surface de branches ou du tronc de certains arbres.

Utilisation de la bouillie bordelaise

pulvérisation

Pour que son utilisation soit efficace, il est préférable de pulvériser la bouillie bordelaise par temps sec. Pour les arbres fruitiers, le mois de février est recommandé, c’est-à-dire, après la taille des arbres et avant l’apparition des bourgeons. La fréquence de pulvérisation doit être effectuée deux à trois fois dans un intervalle de 15 jours avec un pulvérisateur à pression.

L’automne est aussi une saison propice. Il est recommandé de renouveler le traitement lorsque les arbres perdent leurs feuilles. Les arbres concernés sont généralement les pêchers, les pruniers ainsi que les abricotiers. Et comme la dernière fois, répéter l’opération de préférence 15 jours après la première pulvérisation.

Pour les tomates, les pommes de terre, les fraisiers et la vigne, le printemps est la saison idéale. C’est-à-dire, à partir de la fin du mois d’avril et au début du mois de mai. Pulvériser directement le mélange sur les végétaux à traiter. Un renouvellement après 15 jours est aussi préconisé pour que le traitement soit efficace.

Le plus important pour éviter tout désagrément est d’arrêter toute application un bon mois avant la récolte. Il est aussi bon de savoir que même si le traitement est préventif, la pulvérisation de la bouillie bordelaise sur des plantes infectées peut limiter son développement.

Une simple mesure de prévention

taille

Certes, il est important de prévenir les maladies des plantes en utilisant des produits comme la bouillie bordelaise. Cependant, si des maladies persistent, il est préférable de tailler les arbres fruitiers, et les autres plantes concernées et éclaircir ceux qui ont une riche récolte, pour éviter que les maladies se propagent. Il est conseillé également de ne pas arroser le feuillage des plantes infectées pour ne pas répandre la maladie.

Pensez à supprimer les bois morts qui sont des refuges favorables pour divers parasites. Enfin, toujours éliminer radicalement les fruits malades en les brulant ou en les jetant loin des plantes saines. Un bon entretien des arbres fruitier, des vignes et du potager, c’est aussi savoir surveiller en permanence et régulièrement les végétaux pour mieux détecter précocement l’apparition d’une maladie, d’une infection nuisible qui pourrait prendre place et détruire votre œuvre.

D’autres traitements comme le traitement à base de souffre ou de purin d’ortie, décoction de prèle ainsi que l’utilisation de fongicide sont aussi recommandés.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *