Le curcuma : propriété, bienfait et utilisation en cuisine

En tant qu’épice en provenance de l’Asie, le curcuma est très utilisé dans la cuisine indienne. Il est surtout connu pour sa capacité à garder la fraîcheur des plats que l’on prépare avec. Dans certains pays du continent asiatique, il sert souvent pour la préparation de remèdes propres à la médecine traditionnelle. À l’instar du safran ou du curry, le curcuma ne sert pas seulement à relever le goût, mais aussi à donner un aspect esthétique à la nourriture servie. En outre, on le connaît également pour ses vertus thérapeutiques.

Les propriétés du curcuma

On compare souvent le curcuma au curry qui est un assemblage de plusieurs éléments, ce qui n’est pas le cas du poivre et du safran. Quand elle est en poudre, cette épice est notamment composée d’amidon, d’huile essentielle, de colorant, et des curcuminoïdes. Ces derniers sont d’ailleurs les éléments caractéristiques qui lui donnent sa couleur jaune oranger, et qui sont par ailleurs de puissants antioxydants.

On utilise généralement le curcuma pour donner de la couleur et parfumer les soupes, pommes de terres, riz et tajines. On peut aussi l’incorporer à de la salade de fruit, une sauce, du riz et bien d’autres plats. On le retrouve également sous d’autres formes, notamment en gélule, ce qui lui donne les mêmes propriétés que n’importe quels compléments alimentaires. Quand il est frais, il a l’apparence du gingembre. Enfin, le curcuma peut aussi se présenter sous forme d’huiles essentielles.

Ses bienfaits

Les curcuminoïdes qui sont des composés principaux du curcuma, ont des propriétés antioxydantes, mais aussi anti-inflammatoires. Ils préviennent contre les pathologies auto-immunes cardiovasculaires et neurodégénératives, le cancer, et le diabète. Alors qu’une seule plante peut agir simultanément sur autant de maladies, aucun médicament ne peut en dire autant. Plus encore, il protège les cellules de l’organisme, particulièrement celles du foie, contre les différentes attaques des produits polluants industriels et pétrochimiques.

En cataplasme, le curcuma soigne plusieurs maladies épidermiques telles que l’eczéma, l’acné ou le psoriasis. Il est intéressant de savoir également que dans l’ancien temps, les médecins chinois, mais aussi indiens, utilisaient cette épice pour lutter contre l’affaiblissement des os. Par ailleurs, les femmes qui connaissent des douleurs menstruelles peuvent parfaitement l’utiliser pour apaiser leur mal. D’autres maux plus courants, mais tout aussi gênant peuvent aussi être soulagés par l’intermédiaire du curcuma. C’est le cas en l’occurrence des troubles digestifs. Tout le potentiel thérapeutique de ce tubercule est inimaginable. À ce jour, pas moins de 3.500 études combinées ont donné le jour à quelques 500 autres avantages insoupçonnables sur la santé.

L’utilisation du curcuma en cuisine

Il est inutile de préciser que le curcuma peut être utilisé pour la préparation de milliers de plats. Parmi tant d’autres, le plat sauté est excellent pour les douleurs articulaires et c’est d’ailleurs une recette facile à réaliser. On fait revenir des pousses de bambous dans un wok avec des petits morceaux de poivron. On y ajoute du gingembre frais râpé, et deux cuillerées de curcuma en poudre. À la fin de la cuisson, on y verse une cuillère à soupe de caméline.

Dans le cas d’une grosse indigestion, il est conseillé de boire une infusion au curcuma. Outre la protection du foie, il intervient sur la paroi de l’estomac, et améliore la production de bile. Pour la préparation, on laisse infuser une cuillère à café de curcuma dans 50 cl d’eau, ou de lait de soja chaud. On y ajoute une goutte d’huile essentielle de curcuma en fouettant, puis une goutte d’huile essentielle de vanille.

Pour prévenir contre le cancer, le velouté vert au curcuma est une recette peu commune prodiguée par certains médecins. On fait bouillir ½ l d’eau avec 400 g de brocoli, une pâte douce et 4 gousses d’ail pendant 15 minutes. Après avoir bien mixé le tout, on y ajoute une cuillère à café de thé vert matcha. Pour y donner une saveur exotique, on sert le mélange avec du basilic haché.

Bon à savoir

Force est de constater que le curcuma possède des vertus innombrables. Toutefois, on peut encore améliorer son efficacité en l’associant au poivre noir. En effet, ce dernier augmenterait de mille fois l’absorption de la curcumine. C’est certainement pour cette raison qu’autrefois, les indiens incorporaient toujours ce savant mélange dans leurs recettes.

Il faut savoir que le curcuma est liposoluble, c’est-à-dire que sa biodisponibilité est relativement faible. En d’autres termes, il faut en consommer en grande quantité pour profiter pleinement de ces vertus thérapeutiques. Pour y remédier, on peut le mélanger à une base d’huile essentielle pour en augmenter la biodisponibilité. Il est recommandé de consommer le mélange dans une préparation concentrée de curcuma que l’on associe à la pipérine, elle-même extraite du poivre noir. Pour conclure, le curcuma fait partie de ces plantes qui sont efficaces contre de nombreux troubles. Tout comme l’ail ou le thé vert, sa réputation ne souffre d’aucune contestation.

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *