Comment réparer ses volets roulants ?

Les volets jouent un rôle esthétique, mais ils assurent également d’autres fonctions comme limiter la pénétration de la lumière et assurer la sécurité de votre maison à Paris. Ils protègent l’intérieur des regards extérieurs. Ils constituent donc un détail important d’une fenêtre ou d’une porte. Pratiques, les volets roulants sont garantis plusieurs années, selon la marque et l’entretien qu’on leur apporte au quotidien, sauf bien sûr s’ils subissent des accidents tels que les pannes de moteurs, un tablier défectueux, des lames cassées ou décalées, etc. Faut-il alors faire appel à un réparateur de volets roulants ?

Comment réparer soi-même ses volets roulants ?

Dans le cas d’une petite panne, vous pouvez réparer vos volets roulants. Certaines pièces peuvent effectivement bouger, c’est le cas du bois qui gonfle avec l’humidité, ou encore du PVC qui s’est dilaté avec le temps. Ce sont ces pièces que vous devez vérifier avant tout.

Puis, vous pourrez vérifier le moteur électrique : une sangle cassée, une manivelle mal réglée, ou encore des lames endommagées peuvent bloquer l’enroulement. Après vérification, si vous disposez des compétences appropriées, vous pouvez remplacer les pièces défaillantes ou faire appel à des spécialistes de la réparation de volets roulants à Paris. Ils sauront diagnostiquer la panne, redresser un tablier voilé, procéder aux réparations du moteur, ou au changement de lames du volet. Si jamais votre volet bloque, ne le forcez surtout pas : vous risquez de l’endommager encore plus.

réparation volet roulant

Comment entretenir ses nouveaux volets roulants ?

L’entretien des volets roulants passe nécessairement par leur nettoyage. S’ils sont en PVC ou en aluminium, le coffre, le tablier et les lames se nettoient avec une éponge imbibée d’eau savonneuse et de vinaigre blanc avant un grand rinçage au jet d’eau. Veillez également à garder les coulisses bien propres. Cet entretien se fait au moins trois fois par an.

Pour des volets en bois, enlevez l’ancienne couche de vernis avant d’appliquer une nouvelle, avec un traitement multi-usage. Finissez avec deux à trois couches de lasure. Cet entretien se fait tous les cinq ans minimum. Pour éviter que le grincement de vos volets roulants augmente avec l’usage, vous pouvez démonter les pièces et les nettoyer minutieusement deux à trois fois par an.

Pourquoi le faire soi-même au lieu de faire appel à un professionnel ?

Réparer un volet roulant commence avec le repérage des pannes éventuelles. Pourquoi appeler un professionnel si on sait le faire soi-même ? Remettre un élément à sa place initiale, vérifier la poussière qui peut bloquer le coffre et l’enlever ou nettoyer d’autres résidus sont des réparations faciles que vous pourrez effectuer vous-même. Vous y gagnerez du temps et économiserez de l’argent !

Par contre, réinstaller les coulisses ou encore réajuster le niveau de l’axe d’enroulement dans le cas où le volet frotte et saute requiert de faire appel à un professionnel. Si vous commencez à essayer de réparer vous-même, vous risquez de causer encore plus de dommages sur votre volet roulant !

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *