Bonne nouvelle, les frais bancaires de 2019 resteront stables !

En plus de la libre concurrence, la stabilité des frais bancaires de 2019 contribue, en partie, au soutien du pouvoir d’achat des Français. En effet, suite à un communiqué du 11 décembre, les dirigeants des grands Groupes leaders du secteur bancaire français ont été invités à une table ronde à l’Élysée. Sujet de négociation : garder un niveau de tarifs bancaires stable pour 2019 par rapport à celui de 2018.
La rencontre a été plutôt fructueuse malgré l’avènement d’un climat économique et financier plutôt tendu en France. Aucune hausse ne sera donc appliquée par les banques pour l’année 2019, et cela même si certaines enseignes ont déjà notifié à leurs clients une légère modification de leurs grilles tarifaires. Par exemple, les clients de la Banque Postale ne verront pas les frais de tenue de leur compte augmenter de 1,20 euro. En tout cas, pour y voir plus clair, vous pouvez vous rendre sur ce comparatif de frais bancaires afin d’avoir un aperçu concernant les frais appliqués par les principales banques en ligne françaises.

Les autres axes de négociation

Selon les analyses de la Banque de France, cette mesure promet d’être réellement bénéfique pour le portefeuille des Français. Effectivement, un gain en pouvoir d’achat, à redistribuer, d’un montant d’environ 500 millions d’euros, sera au rendez-vous.
Mais le gel des tarifs bancaires n’était pas le seul point de concertation de l’Élysée avec les patrons des grandes enseignes bancaires françaises, il était également question de voir de plus près la situation des clients financièrement fragiles.
Le fait est que ces derniers sont parfois soumis à des charges tarifaires supplémentaires dont les impacts conduisent systématiquement à des incidents bancaires. Pour remédier à ce problème, la Fédération bancaire française (FBF) prévoit de mettre en place un système de plafonnement global dont l’objet est de limiter les prélèvements en cas d’incidents de paiement cumulés ou d’irrégularités de transaction.

En plus de la stabilité des frais bancaires, les conditions d’accès aux crédits seront plus flexibles pour l’année 2019

Les mesures de stabilisation des frais bancaires de 2019 seront accompagnées d’une politique d’amélioration significative de l’accès à certaines catégories de crédit, notamment ceux destinés à financer un achat de véhicule ou une initiative de rénovation pour l’installation d’équipements écologiquement responsables.
Chaque offre sera donc bien en phase avec le profil budgétaire des emprunteurs, c’est-à-dire que le processus de fixation des taux et du montant des frais de dossier sera établi selon une modalité encore plus personnalisée.

Les banques sont-elles vraiment à l’écoute des attentes des usagers?

Bien que le dispositif de plafonnement des frais d’incidents, à 25 euros par mois, soit déjà actif depuis le mois de septembre 2018, peu de clients éligibles (environ 10%) sont enclins à profiter de cette offre baptisée «Offre Spécifique Clientèles Fragiles».
Et pour cause, certains consommateurs se sentent socialement stigmatisés par une telle formule tarifaire ; d’autres pensent que le problème vient d’un manque de conscientisation.

Les banques en ligne représentent une bonne alternative pour se mettre à l’abri des hausses de frais bancaires

Depuis le mouvement des Gilets Jaunes, les banques se sont penchées sur le cas des artisans et des commerçants victimes des actes de blocage et de dégradation matériels. Pour cela, elles ont réaffirmé leur engagement à exprimer une solidarité accrue. Mais malgré ce geste plus ou moins rassurant, les consommateurs ne cachent pas leur inquiétude face à une éventuelle apparition de nouveaux modes de tarification dont le but sera tout simplement de compenser ce gel des frais bancaires de 2019.
Quoi qu’il en soit, la préférence de certains Français pour les banques en ligne se confirme. Oui, outre le bonus de 80 à 160 euros offert lors de l’ouverture d’un compte, la gratuité de la majorité des services numériques des enseignes reconnues telles que Boursorama Banque, Fortuneo ou ING Direct, permet de réaliser des économies conséquentes.

Auteur de l’article : Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *