Bien utiliser le traducteur Google

Parmi les principaux enjeux de l’univers numérique et digital, on a l’utilisation des langues étrangères. En effet, souhaitant rassembler tous les peuples de toutes les nationalités, internet souhaite créer une vaste plateforme déclinée pour toutes les langues. Il s’agit justement du cas de Google, l’un des moteurs de recherche les plus utilisés dans le monde. Dans le dessein d’offrir le même accès aux diverses informations dans sa base de données, Google dispose d’un outil de traduction qui lui est propre : le Google Traduction ou Google Translate.

google-traduction

Google Traduction : c’est quoi au juste ?

Sans doute, vous avez déjà souhaité consulter un document dans une langue que vous ne connaissez pas ou ne maîtrisez pas. Parce qu’un dictionnaire classique ou virtuel vous fera perdre un temps fou, car traduire les mots un à un prend beaucoup de temps, Google a créé un service de traduction qui intègre plus d’une trentaine de langues. Mot, phrase, texte, contenu d’une page web, tout est désormais possible avec cet outil qui permet à tous les usagers de ce moteur de recherche d’avoir accès à toutes les données qui s’y trouvent.

Comment le service fonctionne ?

En allant sur l’interface de Google Traduction, on découvre une zone destinée à l’insertion du mot, de la phrase ou du texte que l’on veut traduire. Ensuite, il faut indiquer la langue utilisée dans le document et la langue de la traduction. En une fraction de seconde, on obtient un texte traduit. Simple, facile et surtout rapide, le créateur de ce service, Franz-Josef Och qui est aujourd’hui à la tête du département de traduction automatique de Google, a gagné le premier prix de la DARPA pour avoir créé le plus rapide des services de traduction en 2003.

Outre la rapidité, Google Traduction se démarque également par l’existence d’une base de données sonore. Un aspect qui s’avère bien utile quand on a besoin d’écouter la prononciation d’un mot, d’une expression ou d’une phrase toute entière.

Les limites de Google Traduction

Si Google Traduction permet aux lecteurs de comprendre les points essentiels d’un texte, d’un document ou d’un site web, le service n’arrive pas encore à offrir une traduction suivant une logique contextuelle et les bonnes règles de grammaire. Basé principalement sur une traduction mot par mot, Google Traduction demeure un outil partiellement fiable. En effet, le système se base sur une base de données composée de mots traduits en d’autres langues sans tenir compte du contexte.

Comment en faire bon usage ?

Un vieil adage disait que traduire, c’est trahir ! Réaliser une traduction demeure toujours une tâche critique qui nécessite une grande implication humaine. A titre de première étape dans la traduction, on peut tout à fait se fier sur Google Traduction. Ce service permettra d’avoir une idée générale et de cerner les points clés d’une phrase, d’un texte ou d’un contenu d’une page web. Cependant, le fait de se fier aveuglement sur la traduction obtenue ne serait pas très judicieux compte tenu des limites de cet outil.

Aussi, sur un second niveau, il convient d’engager les capacités intellectuelles et langagières pour construire des phrases dotées de sens et pour essayer de comprendre les subtilités du texte. En d’autres termes, la traduction obtenue à partir de Google Traduction servira uniquement de point de départ pour une traduction plus laborieuse et plus réfléchie.

En résumé, faire bon usage de Google Traduction se résume en un travail collaboratif entre l’utilisateur et Google. Le service vous offre la possibilité d’avoir une idée sur le contenu et le sens du texte. Il vous appartient de faire le reste du travail en élaborant un texte cohérent avec des mots choisis en fonction du contexte.

Auteur de l’article : admin